LE TOGO CELEBRENT LA PAIX

Culture culture de la paix

Chaque 21 septembre de l’année est célébrée la journée internationale de la paix. Elle est consacrée au renforcement des idéaux de paix au sein des communautés et observée par bon nombre de pays membres de l’ONU, depuis 1981. 

Au Togo, cette commémoration a été honorée ce 21 octobre 2021, soit un mois après la date indiquée, suite aux mesures restrictives du gouvernement liées à la hausse des cas de contamination du covid-19. Placée sous le thème « Ensemble pour une paix durable, inclusive basée sur le genre dans les communes du Togo », la journée de réflexion programmée, a réuni les acteurs locaux de la préfecture de golfe, entre autres, les chefs traditionnels, les chefs religieux, les conseillers municipaux, le comité local de paix (CLP-golfe), les représentants de maisons de justice, des centres d’écoute, des organisations de jeunes, des OSC ayant en partage les questions du genre et de paix, ainsi que les représentants d’organisations internationales de développement à l’instar du GIZ et du PNUD. Au cours de cette séance de partage de bonnes pratiques pour la préservation et la consolidation de la paix sociale et du vivre ensemble axés sur l’inclusivité et le genre, tour à tour, les différents acteurs ont fait des exposés édifiants et à chaque fois, s’en est suivi un débat. 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, Mme d’ALMEIDA D. Pauline épouse DOKOU, directrice de la prévention des conflits, a planté le décor avec un exposé sur la « Culture de la paix, prévention et gestion des différends pour le développement des communes ».

Cette activité qui vise à faciliter une meilleure interaction entre des acteurs locaux et les structures locales de prévention et de gestion de différends en vue de la consolidation de la paix dans la commune s’inscrit dans l’axe 1 de la feuille de route 2020 – 2025 du gouvernement et l’axe 3 du PND. 

La cérémonie d’ouverture de cette journée de réflexion a été présidée par M.DJERI Adjawè, directeur de cabinet du ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.